e.zaboo éditions

Le Petit Homme pendu au portemanteau (2020)

Auteur : Michèle BERTHELOT

Le Petit Homme

Je ne garde qu’une image floue de lui…

Ma mémoire de cette année-là, 1973, et de celles qui ont suivi est un trait de pierre noire qui s’est estompé avec le temps mais protégé par un glacis intemporel, le trait n’a pu s’effacer. Des traces restent visibles, et un mal en moi s’en trouve réveillé. 

Dans l’entrée, le Petit Homme est accroché par le col à un portemanteau. Et j’entends rire.

J’entends rire, et la grande gorge déployée qui rit, je la hais. Il me semble la connaître, la reconnaître, la grande gorge déployée d’une femme intrigante, déroulant des charmes de dévoyée.

Je me trouve là, à ce moment-là, touchée au cœur par cet impitoyable acte de cruauté et d’imbécilité qui me fige sur place.

Le Petit Homme, lui, porté par son portemanteau, se boucherait les oreilles, tant il est effrayé par ce rire. Cela le déchire à l’intérieur de lui. La décharge électrique d’une scie musicale trop vivement maniée.

Un surveillant du service arrive, jette un regard de mépris aux infirmiers, délicatement décroche et remet sur ses pieds le Petit Homme qui s’en va, frôlant le mur, à demi recroquevillé. Il ne se plaint pas. Il est sans mots, pousse juste des petits cris d’oiseau blessé, à terre.

Je me trouve là, à ce moment-là, moi-même pierre plaquée dans le silence. 

Retour en haut